38_edited.jpg
147.jpg
Un Cours En Miracles avec Nahid Nahid.fr.png

Nahid est de confession catholique en ce sens qu'elle suit Jésus et ne croit pas qu'il n'ait été dans ce monde qu'un symbole, mais bien un être de chair et de sang. Elle te l'a peut-être dit un jour. Nous on l'a entendu, et ça a changé notre vie : "j'ai eu besoin un jour d'affirmer que Jésus avait existé et qu'il me fallait le suivre pour me retrouver. J'ai demandé des miracles, et alors que plus d'une fois tout — absolument tout — semblait perdu pour moi, ils se sont produits. J'ai eu un jour besoin de croire que quelqu'un sur cette terre avait eu le coeur tellement pur et discernant qu'il nous avait aimé comme à l'avance, quoi qu'il arrive et pour toujours.

J'ai conscience que la religion est une politique de plus, peut-être de trop je n'en sais rien. Je n'ai pas en moi tellement besoin de défendre la religion ni de l'attaquer. C'est juste que parfois, il y a des jours où je repense à l'histoire de cet homme telle qu'on nous l'a racontée et quelque chose se brise en moi pour me libérer de mes querelles d'ego. Si un jour quelqu'un est mort pour me montrer que je n'avais pas à avoir peur ni de la mort, ni du désamour, ni de mes erreurs, de mes colères ou de ma vanité, de mes airs de supériorité à force d'avoir eu besoin de me croire inférieure... Si un être humain comme toi et moi a voulu un jour que 2000 ans plus tard, je ne me souvienne uniquement d'à quel point nous sommes aimés et sauvés et d'à quel point notre prochain l'est aussi, c'est à ça que j'ai décidé de me donner. 

Imagine qu'un jour je te regarde dans les yeux et qu'avant de mourir je te dise que tu n'as rien à craindre, que cette tombe dans laquelle un jour on reposera ce corps au travers duquel je t'ai aimé-e comme j'ai pu n'est pas la fin mais un jardin... Seulement voilà, moi je te dirais que je t'aime inconditionnellement mais pas quoi que tu fasses. Je te dirais que la beauté de la vie ne se révèle éternelle que lorsque tu te rappelles de faire des choses, d'aller travailler, de dire, de parler, d'écouter non pas en espérant gagner quoi que ce soit mais en ayant conscience que tu as déjà tout ce dont tu as besoin pour témoigner de l'Amour de Dieu, de la Vie, d'Allah, de Krishna. Peu importe au fond quel petit nom tu donnes à ta dissociation spirituelle. Pourvu qu'à la fin, aux gens qui te demanderont si Dieu existe tu saches répondre "non". Qu'à ceux qui te demanderont de leur confirmer qu'il n'existe pas tu répondes que "oui, il existe ! Va donc le chercher par là-bas..." Et qu'à ceux qui se pointeront devant toi et partageront avec toi leur appel à Le connaître, tu puisses plonger ton regard dans le leur, ne voir que Lui et sans dire un mot sourire et les voir partir heureux sans plus jamais avoir besoin de le chercher. Moi j'appelle ces gens : les foudroyés."

147.jpg
Un Cours en Miracles avec Nahid Nahid.fr.png

"Toute pensée aimante est vraie.

Tout le reste est un appel à la guérison et à l'aide, quelque forme qu'il prenne."

-Un Cours En Miracles

Un café avec Nahid

autour d'Un Cours En Miracles

À l'occasion de ce premier partage,

Nahid évoque ce qu'elle te propose autour d'Un Cours En Miracles.

Ici, il ne s'agit pas tellement pour elle de l'enseigner. Elle ne le fera jamais. Il s'agit ici plutôt de partager l'essence d'un passage au hasard et d'en découvrir le message de sagesse, de paix, d'amour et surtout de s'ouvrir à un miracle : un changement de perception dans ton quotidien en prenant quelques minutes avec Nahid pour poser sur ta situation un nouveau regard.

"Toi qui veux la paix, tu ne peux la trouver que par le pardon complet."

-Un Cours En Miracles

Un café avec Nahid

L'emprise & les blocages autour d'Un Cours En Miracles

Si tu penses que tu es bloqué-e à un moment donné, avec quelqu’un, dans une situation, ou vis-à-vis de quelque chose, tu pourrais trouver un message pour toi ici.

Le fait d’être bloqué-e dans Un Cours En Miracles, on nous en parle à travers l’expression d’ « être prisonniers du monde ».

Ce café avec Nahid évoque cette thématique liée à l'emprise et au doute grâce au premier questionnement posé par la communauté et t’offre des pistes solides de réflexion, que tu lises ou que tu sois familier-ère avecUn Cours En miracles ou non.

"Chaque fois que tu nies à un frère une bénédiction, c'est toi qui te sentiras privé de quelque chose, parce que le déni est aussi total que l'amour."

-Un Cours En Miracles

Un café avec Nahid

le temps qui passe
autour d'Un Cours En Miracles

Pendant ce partage Nahid aborde, grâce à un questionnement de Naëlle, le temps qui passe, la violence du temps, la peur de ne pas réussir à vivre ce que l'on voudrait tellement pourtant, un "pourquoi les autres y arrivent et pas moi ?" autour d'un passage d'Un Cours en Miracles.

"Ceux qui se voient entiers n'exigent rien."

-Un Cours En Miracles

Un café avec Nahid

les prédictions & le libre arbitre 
autour d'Un Cours En Miracles

Grâce à Fabienne qui se demande quel miroir les voyants qu'elle consulte lui proposent, Nahid offre en partage une réflexion à ce sujet pendant son café autour d'un passage d'Un Cours en Miracles.

Les voyants voient-ils vraiment ?

Pourquoi certains te prédiront le pire et d'autres le meilleur sans que rien ou sans que le meilleur ne se produise dans ta vie ? Pourquoi peux-tu parfois ressentir le besoin ou l'envie de te faire prédire l'avenir ?

"... tu acceptes le pardon de Dieu en l'étendant à autrui."

-Un Cours En Miracles

Un café avec Nahid

HUMAN DESIGN, LE BESOIN DE PERFORMER & FAIRE L'AMOUR
autour d'Un Cours En Miracles

C'est Sophie qui nous offre ce moment de partage autour de ses questions sur son engagement à étudier le Human Design ou les domaines qu'il regroupe. L'occasion ici pour Nahid d'évoquer le monde agité, le besoin de performer auquel cèdent beaucoup de spiritualo-spiritualistes et la nécessité de s'ancrer à s'engager à faire ce qui nous passionne depuis une place d'acceptation de soi davantage que de recherches : comme on ferait l'amour.

As-tu fait l'amour aujourd'hui ou pas encore ?

"Tu fais partie de Lui Qui est toute puissance et toute gloire ; par conséquent, tu es aussi illimité que Lui."

-Un Cours En Miracles

Un café avec Nahid

utiliser son corps avec amour autour d'Un Cours En Miracles

Wassila a la quarantaine et elle nous partage qu'elle n'aime pas son corps. 

Son surpoids pour ne faire aucun jeu de mots, la pèse. Elle se demande comment utiliser son corps avec amour lorsque tout ce qu'il lui a inspirée jusque-là, c'était du jugement, du rejet et des restrictions.

Si tu t'interroges sur ton poids, sur ton corps en général, ce moment t'offrira des pistes et qui sait ? Peut-être que comme Wassila, tu vivras un miracle ?

"Aucune preuve ne te convaincra de la vérité de ce que tu ne veux pas."

-Un Cours En Miracles

Canevas pailleté lumière pour Nahid.png